[../chais/leschais.html]
[../lesactus/actualites.html]
[../phototheque/photos.html]
[../contact/contacy.html]
[../lapresse/presse.html]
[../levignoble/levignoble.html]
[./chateau-historique.html]
[./chateau-historique.html]
[../anglais-fd/index.html]
[../infos-legales/infos.html]
[../index.html]
[./lesorigines.html]
[../pratique/quandboirenosvins.html]
[../legite.html]
[../nosvins/vins.html]
[../la-boutique/boutique.html]
[Web Creator] [LMSOFT]

Au cœur du Médoc, des vignes figurent au lieu dit « Fourcas »  au début du XVIIIe siècle, comme en atteste les travaux des cartographes du Roi : Masse, Robert, Belleyme… Anciennement Cru Roulet, Fourcas Dupré prit son nom actuel en 1843, lorsque Maître Jean Antoine Baptiste Dupré, avoué à la Cour d’Appel de Bordeaux, se rendit acquéreur du domaine.
C'est avec Alex Laffont, œnophile éclairé et ami de toujours, que Guy Pagès rachète le 24 novembre 1970 les 2000 parts de la SCI et en devient le gérant. D’importants travaux sont alors engagés pour en faire l’une des valeurs sûres de son appellation. Listrac-Médoc est l’une des six appellations communales du Médoc….
En lui succédant en 1985, son fils, Patrice Pagès, conserve le même état d’esprit : minutie, savoir faire et passion. Ainsi, les vins du Château Fourcas Dupré n’ont pas cessé de progresser au cours des 30 dernières années. Reconnu par ses pairs, le Château Fourcas Dupré est membre de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, de l’Académie du Vin de Bordeaux et de la Commanderie du Bontemps Médoc et Graves, Sauternes et Barsac.
phe. En lui succédant en 1985, son fils, Patrice Pagès, conserve le même état d’esprit : minutie, savoir faire et passion. Ainsi, les vins du Château Fourcas Dupré n’ont pas cessé de progresser au cours des 30 dernières années. Reconnu par ses pairs, le Château Fourcas Dupré est membre de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, de l’Académie du Vin de Bordeaux et de la Commanderie du Bontemps Médoc et Graves, Sauternes et Barsac.
Le Château Fourcas Dupré, 1er Bourgeois au XIXe siècle a été classé Cru Bourgeois Supérieur en 1932 et en 2003.